14 février 2012

! مرحبا بكم في المغرب

Le continent africain m’était inconnu jusque là.

[flickr id= »6831433849″ thumbnail= »medium » overlay= »true » size= »large » group= »article » align= »none »]

Je découvre au Maroc une culture, pas à vitesse d’avion – Paris/Agdir avec la masse des touristes – non, à vitesse de vélo, et même grâce à de généreuses personnes à vitesse pédestre, dans les petites rues des médinas.

Le différentiel avec l’Europe je l’ai découvert dès mes premiers pas à Tanger: petites rues, petits commerces dans tous les coins, trafic automobile d’apparence anarchique, les centaines de cafés ou l’on passe le temps en buvant le thé, et une sensation de calme général loin du stress européen.

[flickr id= »6831431623″ thumbnail= »medium » overlay= »true » size= »large » group= »article » align= »none »]

 

[flickr id= »6877143069″ thumbnail= »small » overlay= »true » size= »large » group= »article » align= »left »] Le calme marocain me gagne, et je passe plus de temps dans les villes et leurs médinas et cafés que sur le vélo, et ça me plaît ! Alors médina-thé-dodo va-t-il remplacer vélo-bistrot-dodo ? Et pourquoi pas 😉

Concernant le vélo justement, pas d’équipement spécifique, ou très peu. La première piste cyclable (autorisée aux mobylettes) je l’ai empruntée à Rabat.

Mais malgré cela faire du vélo au Maroc – en tout cas pour le moment – ne pose aucun problème de sécurité. Moins que parfois en Espagne ou en France. Les nationales empruntées possèdent toutes un bas côté plus ou moins goudronné ou il est possible de se ranger des voitures si besoin tout en avançant presque aussi vite. Les routes plus petites sont moins bien entretenues, ce qui abaisse considérablement la vitesse des voitures et augmente d’autant ma sécurité – à tel point que sur certaines routes je vais aussi vite que les camions qui doivent ralentir à chaque gros trou sur la route tandis que je peux me faufiler pour les éviter: il suffit d’avoir du goudron valable de la largeur d’un pneu de vélo.

[flickr id= »6858018799″ thumbnail= »thumbnail » overlay= »true » size= »large » group= »article » align= »right »]

Dans les villes la situation semble folle à première vue. On se demande tout le temps comment ça ne finit pas en accident. Mais les vitesses sont généralement raisonnables, et chaque situation se résout d’elle même, comme par miracle.

Pour les achats la conversion est ultra simple: 1€=11DH. Il suffit donc de diviser par 10 les prix.

Habitué aux magasins en France, c’est totalement différent ici, très peu de grandes ou moyennes surfaces et même de supérettes. A la place, des vendeurs de rues – dans les médinas ou pas – de petites échoppes ou on ne peut rentrer et les produits sont derrière le vendeur.

[flickr id= »6877121643″ thumbnail= »medium » overlay= »true » size= »large » group= »article » align= »none »]

Le français, langue officielle avec l’arabe, est plus ou moins bien compris selon l’interlocuteur. Certains parlent un français parfait tandis que d’autres ne comprennent que quelques mots essentiels. Dans certains petits villages les plus jeunes n’y entendent rien. Mais dans ce cas avec quelques gestes ça passe très bien.

Je regrette quand même de n’avoir pas appris quelques rudiments avant le départ.

Grâce à des contacts en France, amis et famille, on m’a reçu, très bien, et fait visiter certaines villes avec beaucoup de générosité.

La qualité de l’accueil au Maroc n’est pas une légende, et j’en profite grandement, tout en ne sachant pas bien comment remercier mes différents hôtes.

 

3 au 6 février:

Mon domicile: le camping de Tanger, très proche du centre ville.

Repos et découverte de la ville de Tanger: ses bars, son foot espagnol…

C’est une ville avec beaucoup de relief, ajoutez de petites rues étroites, cela lui donne beaucoup de charme.

Grâce à Damien, j’ai été mis en contact avec Ali qui est revenu dans sa ville de naissance pour un congé sabbatique.

Il me fait découvrir Tanger et ses environs, notamment la grotte d’Hercule qui lui a servi de refuge selon la légende.

[flickr id= »6831460137″ thumbnail= »small » overlay= »true » size= »large » group= »article » align= »left »]

Ensuite sur le bord de mer, dégustation d’un énorme plat de poissons frits avec famille et amis. J’en profite même pour m’initier aux petits cheveux marocains, beaucoup plus compliqué qu’en France.

[flickr id= »6831486019″ thumbnail= »small » overlay= »true » size= »large » group= »article » align= »none »] [flickr id= »6831478539″ thumbnail= »small » overlay= »true » size= »large » group= »article » align= »none »]

Mardi 7 février:

La sortie de Tanger est très difficile: montées avec gros pourcentage.

Ensuite c’est plus simple, la nationale est assez peu empruntée, et j’arrive sans trop d’encombre à Assilah pour dormir dans un camping.

J’ai beaucoup de succès sur mon vélo ! Des klaxons, des sourires, des saluts. Une voiture à même roulé à ma hauteur pour me parler quelques minutes.

Kilomètres du jour: 58

Mercredi 8 février:

Nationales puis petites routes avec le vent dans le dos. Ca aide bien à avancer !

Passage par des petits villages sur des routes défoncées.

Je croise des camions, de petites mobylettes équipées de remorques, et des charrettes tirées par des chevaux ou des ânes.

Quasiment à chaque village, lorsque les enfants me voient, ils crient, certains – plutôt les 5/8 ans – sont écroulés de rire, me suivent en courant…

Certains de ces villages font très pauvres.

Le soir camping sauvage dans la forêt.

Kilomètres du jour: 105

Jeudi 9 février:

Juste avant de partir, je croise dans la forêts deux bergers accompagnés de leurs chèvres, tout étonnés de me voir au milieu de la forêt avec mon étrange vélo.

Ils ne parlent pas français, mais j’arrive tout de même à leur faire comprendre que j’ai passé la nuit ici et comment fonctionne mon vélo.

Objectif de la journée: atteindre Kenitra ou je suis attendu par Mustapha, grâce à Hamid ex-collègue de ma mère.

Cette journée est à peu près identique à la veille… à la différence que le vent est de face.

Pas mal de serres. Dessous poussent des bananes. Je ne connaissais pas la banane marocaine.

Kilomètres du jour: 76

Vendredi 10 février:

Après avoir passé la nuit chez Mustapha, et mangé la veille un délicieux poulet, j’ai le droit au réveil au petit déjeuner marocain, pâtisseries, miel, huile d’amande…

J’ai le droit à une visite détaillé de la ville, de la plage, du parc naturel… puis un superbe couscous le midi ainsi que le soir ! L’accueil est formidable !

[flickr id= »6864577025″ thumbnail= »small » overlay= »true » size= »large » group= »article » align= »none »] [flickr id= »6864764009″ thumbnail= »small » overlay= »true » size= »large » group= »article » align= »none »] [flickr id= »6869158275″ thumbnail= »small » overlay= »true » size= »large » group= »article » align= »none »]

 Samedi 11 février:

Toute petite journée pour atteindre Rabat, sur une route pas très agréable: 3 voies (une pour chaque sens, plus au milieu celle commune pour doubler) et pas mal de circulation.

Heureusement, sur le côté possibilité de se rabattre avec une bande plus ou moins roulante.

L’arrivée dans Rabat est pas mal: une piste cyclable sur une partie de mon parcours, un tramway tout neuf (le même que Lyon ou Montpellier). Par contre dans le centre ville la circulation se corse. Du bruit, de la pollution, le tout dans un bordel organisé 🙂

Pour l’hébergement je comptais sur une auberge de jeunesse, mais celle-ci est complète. Va pour un hôtel à 120DH la nuit.

Kilomètre du jour: 39.

[flickr id= »6869273005″ thumbnail= »small » overlay= »true » size= »large » group= »article » align= »none »]

 

Pour information:

Mise à jour de l’article matériel

 

[flickrset id= »72157629274571911″ thumbnail= »thumbnail » photos= » » overlay= »true » size= »large »]

 

07/02:

http://maps.google.fr/maps/ms?msid=213128443388261351397.0004b8718b25f59166f7e&msa=0

08/02:

http://maps.google.fr/maps/ms?msid=213128443388261351397.0004b8890ad88a7359ee6&msa=0

09/02:

http://maps.google.fr/maps/ms?msid=213128443388261351397.0004b8890f5eda236db13&msa=0

11/02:

http://maps.google.fr/maps/ms?msid=213128443388261351397.0004b8b2ac117247dcc86&msa=0

1 comment to ! مرحبا بكم في المغرب

Leave a Reply